BALLET

La belle au bois dormant roh

LA BELLE AU BOIS DORMANT

 

Jeudi 16 janvier 2020 - 20h15

 

L'histoire

La méchante fée Carabosse est furieuse de ne pas avoir été invitée au baptême de la princesse Aurora. Elle donne un fuseau au bébé en disant qu'un jour, la princesse se piquera le doigt dessus et mourra. La fée des lilas fait de son cadeau de baptême un adoucissement de la malédiction de Carabosse: Aurora ne mourra pas, mais tombera dans un sommeil profond, que seul le baiser d'un prince brisera.

Contexte

La Belle au bois dormant occupe une place particulière dans le répertoire du Royal Ballet. C’est le ballet avec lequel la Compagnie a rouvert le Royal Opera House en 1946 après la Seconde Guerre mondiale, sa première production dans son nouveau domicile à Covent Garden. Margot Fonteyn a dansé le rôle de la belle princesse Aurora lors de la première représentation, avec Robert Helpmann dans le rôle de Prince Florimund. Soixante ans plus tard, en 2006, la mise en scène originale de 1946 a été reprise par les directeurs du Royal Ballet Monica Mason et Christopher Newton, remettant ainsi en scène les magnifiques motifs et les costumes étincelants d'Oliver Messel.

La chorégraphie magistrale du XIXe siècle de Marius Petipa est combinée à des sections créées pour le Royal Ballet par Frederick Ashton, Anthony Dowell et Christopher Wheeldon. Ensemble, ils créent une succession de joyaux dans le répertoire du ballet - de l’iconique Rose Adage, quand Aurora rencontre ses quatre prétendants royaux, et de la guirlande valsante au Vision Pas de deux , lorsque Florimund voit Aurora pour la première fois. festifs divertissemens et dernier pas de deux qui apportent le ballet à sa fin glorieuse. Partout, la partition magistrale de Pyotr Il'yich Tchaikovsky porte la musique de ballet à un niveau de passion, de sophistication et d'intensité qui n'a jamais été surpassé.